Aux portes de Lyon s'étend un immense parc arboré et vallonné, véritable havre de paix et d'évasion (en dehors du week-end !). Des souvenirs pour Antiblues...

6_02_11LL_affiche

 

En arrivant par Marcy-l'Etoile, il faut traverser une partie du parc pour arriver au château.

6_02_11__38_

Dans ce domaine, un petit château édifié au 16e siècle sur les ruines d'un manoir fortifié du 12e siècle, a été la propriété de plusieurs familles lyonnaises. Jean Boussin II, dit de La Croix, seigneur de Laval, l'un des derniers propriétaires, l'avait fait restaurer par Soufflot, mais le château fut mis à sac pendant la Révolution. Sa famille a conservé le domaine pendant près de deux siècles.

Le nouveau projet de restauration par le dernier Comte de Lacroix Laval n'a pa vu le jour, interrompu à sa mort, en 1942.

Entre 1922 et 1924, un jardin à la française, bordé d'arbres centenaires, ouvre l'horizon à la façade principale du château. A l'ouest, on peut découvrir une étable, une écurie, une tour ronde et une échauguette.

6_02_11__1_

Lacroix_Laval__2_

En 1965, l'Etat achète le domaine avec le projet d'y construire un complexe universitaire. Le projet ne verra pas le jour.

En 1979, le Conseil Général rachète le domaine abandonné depuis quelques dizaines d'années, et entreprend la restauration complète et l'agrandissement du château très endommagé, ainsi que l'embellissement du parc qui sera ouvert au public en 1985. Deux architectes, Pierre Vurpas et Claude Vigan, dressent les plans en prenant soin de rétablir une symétrie d'ensemble autour d'une cour semi-fermée, en conservant l'Orangerie qui est devenue un restaurant, "l'Orangerie de Sébastien" www.orangeriedesebastien.fr

Lacroix_Laval_ch_teau_et_jardin
façade principale du château et jardin à la française

6_02_11__3_

6_02_11__7_

 

façade entrée du public
Lacroix_Laval

 

Lacroix_Laval__1_

 

 Puis, Pierre-Yves Catel prend le relais pour la conception d'un musée destiné à accueillir une partie de la fabuleuse collection de poupées anciennes d'une Lyonnaise, Madame Denise Sembat.

Le château se transforme en "maison de poupées" à l'automne 1990. J'en garde de très beaux souvenirs.

En 2007, le musée de la Poupée a fermé ses portes... quelques poupées auraient-elles trouvé refuge derrière les fenêtres, sur le blog de Servanne ?...

Poupees
05_11_003
L'Estampille "l'objet d'art" - hors série n° 6

Le château abrite désormais des expositions temporaires.  En fin de semaine, l'été, le public envahit la pelouse pour écouter les concerts (gratuits) de la Grange à musique.

6_02_11__30_
6_02_11grange___musique

6_02_11__65_

Dans le parc, des arbres séculaires font la joie des oiseaux, des biches paissent tranquillement dans un enclos, et les gardes du parc font la surveillance à cheval. Pelouses, buvettes, et le petit train, "Le Furet", sont pris d'assaut dès les beaux jours et de nombreuses manifestations culturelles et sportives s'y déroulent.

 Lacroix_Laval_petit_train

6_02_11__64_
6_02_11__66_
6_02_11__67_
6_02_11__69_

 

Pour la visite du potager, il faudra attendre avril ou mai. Les plantes d'hiver attendent patiemment celles plus gaies, plus colorées et les rosiers qui refleuriront sur les grilles du kiosque.

6_02_11__16_
6_02_11__21_

pas ou peu de visiteurs...

juste le chat qui s'ennuie
et qui a bien voulu se laisser photographier
6_02_11__22_