Le M.S. Eugénie est arrivé à Assouan. Ma croisière était terminée, mais mon séjour continuait... sur l'île éléphantine, dans les bras du Nil.

Movenpick2

Une autre vision de l'Egypte, le retour à la civilisation du XXIe siècle, et encore de très belles images que je ne peux m'empêcher de faire partager.

Que de contrastes. Sur l'île éléphantine, en face de la ville d'Assouan, tout à côté de l'hôtel Mövenpick, connu et souvent mal aimé pour sa tour panoramique, se trouve un vrai village nubien. En passant par le fond du jardin de l'hôtel, nous sommes parties   en expédition... Le bon plan était de faire l'aller à pied, et de revenir en felouque...

Tout ne s'est pas exactement passé comme nous l'avions espéré !

Nous avions déjà visité, après le Musée nubien, la reconstitution d'une maison nubienne installée dans les jardins du Musée. Colorée, propre et ordonnée, cette vision était plutôt sympathique.

maison_nubienne
maison_nubienne

Au bout d'un petit chemin caillouteux longeant le Nil, le vrai village nubien reflétait une toute autre réalité et j'avançais de surprise en surprise...

l'antenne TV... classique !
antenne_TV

les fils électriques
electricite

et un oiseau sur le fil électrique

village_nubien_oiseau

des maisons nubiennes avec leurs paraboles
paraboles

village_nubien_maison

village_nubien_maisons__4_

village_nubien_maisons

des villas
village_nubien_villas

des femmes
Nubie_Femmes

des hommes aux champs
Nubie_scenes_de_vie__1_
Nubie_scenes_de_vie
Nubie_scenes_de_vie__2_

l'irrigation
village_nubien_irrigation

des enfants
Nubie_scenes_de_vie__3_

des commerces
village_nubien_commerces
(2e photo : le transformateur en premier plan)

des bêtes
village_nubien_animaux
aimerait-elle être la "chèvre d'or" ?
elle n'aurait plus sa liberté...

village_nubien_animaux__2_
village_nubien_animaux__4_

village_nubien_animaux__5_
l'âne se chauffe à côté du feu !

village_nubien_animaux__3_
mouton noir mange papier blanc !

village_nubien_betes

Pas de vertes prairies, et une châleur accablante. Les animaux, comme les Hommes, s'en accomodent, tandis que je ruisselais ! Difficile d'avancer dans ce labyrinthe de ruelles étroites. Un Nubien parlant parfaitement le français nous a proposé de nous guider... mais nous l'avons vite lâché après lui avoir donné le bakchich obligatoire !

Impossible de trouver une felouque, au bout du village... Il nous a fallu revenir à pied à l'hôtel, sous un soleil de plomb !