Avec les beaux jours annoncés, revenons au Parc de la Tête d'Or, "le plus anglais des jardins français". Je m'y rends régulièrement pour admirer sa diversité.

Aujourd'hui, promenade en "Histoire" !

Le 4 mars 1853, Claude-Marius Vaïsse est nommé, par décret impérial, Préfet de Lyon. Il est également Maire. Sur le modèle du Baron Haussmann, à Paris, il va pratiquer une politique volontaire d'urbanisation de la ville.

En 1854, le Sénateur Vaïsse décide la création d'un nouvel espace de détente pour les Lyonnais, et la ville de Lyon achète le domaine de la Tête d'Or. Dès 1857 le parc ouvre ses portes et en 1858 est créé le jardin zoologique. L'entrée monumentale, appelée "porte des Enfants du Rhône", et ses grilles sont dessinées et exécutées en 1900.

Porte_des_enfants_du_Rh_ne
entrée monumentale "porte des enfants du Rhône"

Sur le belvédère, un peu à l'écart vers le vélodrome, dans un coin tranquille du parc, un monument lui rend hommage.

21_06_09_Va_sse

La légende de la Tête d'Or

Sous le règne de François 1er, le terrain du parc actuel s'appelait déjà "la Tête d'Or".  La légende raconte que les croisés y auraient enfoui un trésor, dont une tête de Christ en or.

En 1856, d'anciens canuts, dans la misère, ont creusé le lac pour gagner un peu d'argent, avec l'espoir secret d'y découvrir la fameuse tête.

31_12___lac_Parc_T_te_d_Or
31_12___lac_Parc_T_te_d_Or__2_
31_12___lac_Parc_T_te_d_Or__4_
photos prises le  31-12-2008

"La légende dit que pendant les travaux, un canut se serait heurté à un obstacle en creusant... En dégageant la terre, il aurait découvert, émerveillé, la tête du Christ en or. Les autres ne tardèrent pas à s'approcher et  à se quereller pour récupérer le trésor. Ne voulant pas partager, les canuts s'empoignèrent devant le visage impassible de la Tête d'Or. Face à ce triste spectable, le Christ se mît à pleurer devant l'égoïsme des hommes. Une larme coula le long de son visage puis tomba sur la terre de la vaste étendue creusée par les tisseurs, pour se transformer en un gigantesque lac. La montée des eaux fut telle qu'elle engloutit à jamais la tête du Christ sous le regard médusé des ouvriers."

mystere