L'impasse Turquet et ses balcons en bois

billet "spécial G5" !!!

11_06_09_Impasse_Turquet_1

Donnant sur la montée du Gourguillon (dans le Vieux Lyon), une ruelle, l'impasse Turquet, semble presque abandonnée, bien que signalée par une plaque des Monuments historiques.

11_06_09_Impasse_Turquet_2
hélas, encore des tags...

L'Histoire raconte qu'en 1536, Etienne Turquet reçoit du Roi François 1er la franchise fiscale qui lui permet de s'installer à Lyon pour le tissage de la soie.

Etienne Turquet, originaire du Piémont, crée une "manufacture d'étoffes de luxe et obtient du Roi le privilège de la fabrication des étoffes d'argent et d'or". (André Pelletier)

Les canuts installent leurs métiers à Saint-Georges. C'est le démarrage de l'industrie de la soie qui va faire la renommée de Lyon.

Etienne Turquet s'enrichit et fonde l'Hospice de la Charité.

L'immeuble que le soyeux a dû habiter est l'une des plus anciennes maisons de Lyon (moyen âge) avec des balcons en bois bien fleuris.

11_06_09_Impasse_Turquet_3
11_06_09_Impasse_Turquet_4
11_06_09_Impasse_Turquet_5

Actuellement, un seul artisan de la soie est encore installé à Saint-Georges : l'atelier-boutique de Ludovic de la Calle qui possède un métier du XVIe siècle et travaille la soie et le velours. Cet atelier se visite.

Un autre atelier-boutique de l'artisan-artiste Monette Maître Pierre s'est délocalisé à Brindas.