Ainay !

ancien_pont_d_Ainay
ancien_pont_d_Ainay__5_

rien à voir avec le pont d'A...
le pont d'Avignon est tellement romantique...

tandis que Antiblues dansait sur le pont d'Avignon
Pluminette imaginait le pont d'Ainay...


L'emplacement de cet ancien pont est toujours signalé par les culées visibles sur les deux rives de la Saône. Le pont d'Ainay a eu une assez longue histoire et a fait partie du paysage lyonnais pendant plus de 200 ans.

ancien_pont_d_Ainay__1_
ancien_pont_d_Ainay__4_
côté rive gauche

ancien_pont_d_Ainay__3_
côté rive droite

Au 17e siècle, il se trouvait pratiquement au confluent de la Saône et du Rhône qui était alors à la hauteur des remparts d'Ainay. C'est Michel Perrache qui a fait prolonger le lit de la Saône jusqu'à la Mulatière.

Terminé en 1749, il était identique au pont de Serin, avec des piles en bois sur pilots et tabliers en chêne. Ces ponts étaient déjà à péage, pour les piétons et les animaux (veaux, cochons, moutons et chèvres !).

Affecté par les grandes crues, touché par les explosions visant l'arsenal tout proche, et enfin dépecé par les habitants pour obtenir du bois, il a été reconstruit et rouvert en 1818, mais il a mal vieilli. Reconstruit une 3e fois, en ferraille, à la fin du 19e siècle, il a été finalement dynamité par les Allemands, en 1944.

Le quartier d'Ainay se situe entre Perrache et Bellecour et est connu très renommé pour sa basilique romane du 12e siècle, Saint-Martin-d'Ainay.

St_Martin_d_Ainay__2_
St_Martin_d_Ainay__3_
St_Martin_d_Ainay